Posts du forum

Frite
19 avr. 2021
In Présentez votre vélo, bike
LAPIERRE AMi527 de 2018, acheté neuf en juin 2020 après 6 longs mois de recherches (Pas de dispos à ma taille pendant les soldes de janvier, puis confinement et ruée sur les vélos, donc, encore moins de dispos. Après recherches infructueuses dans ma région, extension du rayon de recherches, jusqu'à finalement enfin trouver un S avec mes critères à ... Carcassonne). TYPE VÉLO : VTT électrique tout-suspendu MATÉRIAU CADRE : Aluminium DÉBATTEMENT FOURCHE : 150mm DÉBATTEMENT AMORTISSEUR : 150mm FOURCHE : SR Suntour Aion35 LO R DS AMORTISSEUR : Rockshox Deluxe R Debonair NOMBRE DE VITESSES 1 x 10 LEVIER DE VITESSES : Shimano Deore M6000 10v DÉRAILLEUR ARRIÈRE : Shimano Deore M6000 GS 10v CASSETTE : Shimano HG-500 10v 11-42 PÉDALIER Shimano E8000 34 dents 170mm + Anti-dérailleur E13 TRS DIAMÈTRE DE ROUES : 27.5' + : 584 - 650b ROUES : Lapierre TRYP30, Moyeux Formula MOYEUX : Avant Boost 15x110mm / Arrière Boost 12x148mm PNEU Avant : Maxxis High Roller II Exo TLR 27.5x2.80 Arrière : Maxxis Rekon Exo TLR 27.5x2.80 FREINAGE : Disque Hydraulique FREIN AVANT : Shimano M425 - FREIN ARRIÈRE : Shimano M425 LEVIERS DE FREIN : Shimano M425 MOTORISATION : Shimano Steps DU-E8000 70 Nm - VITESSE D'ASSISTANCE : 25 km/h max BATTERIE : Lapierre by Shimano 500 Wh CONSOLE VAEShimano E8000 CHARGEUR batterie : Bosch Standard Charger 4A SELLE d’origine : Lapierre by Velo (SELLE àpd 25.08.2020 : Specialized Power Comp Mimic) TIGE DE SELLE Télescopique : Lapierre Dropper YSP15L, Débattement 80mm (S), 100mm (M), 125mm (L, XL), Diamètre 31.6mm POTENCE : Lapierre ASM05 - 0 Degré GUIDON : Lapierre Alu 6061 - RIse 15 mm - 31.8 x 760 mm Petit préambule : Siouplé, pas taper pour l'assistance, j'ai pas vraiment le choix... 😏 Mon vélo tant attendu est arrivé en juin 2020, réglé aux petits oignons pour mon gabarit et ma pratique. Après une petite balade test de 40 km autour de chez moi, je suis allée rouler une dizaine de jours dans les Vosges en juillet, puis en août en Alsace. Les 2 premières surprises ont été mes performances. J'ai d'abord été étonnée de mes capacités. Alors que je n'avais aucun entrainement, une condition physique déplorable, suite à des soucis de santés résolus, mais ayant ruiné mon physique et un genou HS, j'ai été surprise de mes capacités (Car même en nucléaire, il faut pédaler. Et en débutant dans les Vosges, je pensais en baver; surtout en roulant plusieurs jours de suite). Par contre, j'ai été bien surprise et surtout déçue de mes capacités de pilotage. Avec plus de 25 ans de pratique d'Enduro moto et un niveau tout à fait correct, je m'attendais à avoir un assez bon niveau tout de suite en VTT. Mais un VTT est tellement différent d'une Enduro à plein d'égards qu'au début, je refusais fréquemment l'obstacle, comme un vieux canasson fourbu... Je ne connaissais pas du tout les réactions et les limites du vélo (ni de moi), alors, j'avais peur de tout casser (Différence de poids, pas l'inertie d'une moto, pas la "reprise" ni le couple d'une moto, pas le même poids, pas la même suspension et surtout, pas la même garde au sol et pas de sabot sur qui on peut taper sans crainte sur les troncs ou les marches si besoin, comme avec une moto). Donc, dès début, je m'étais engagée sans crainte dans des parcours noirs, pensant maîtriser, mais j'ai vite renoncé, le temps de m'habituer... Concernant le vélo : Vu l'état de mon dos (fracture, enfoncement et tassement non réparés de la L2, plus d'autres vertèbres et un disque cervical en piteux état), je voulais absolument un grand débattement, même si je roule assez rarement dans des chemins très défoncés. Jusqu'ici, je suis très satisfaite des 150 mm avant et arrière. Je n'ai pas mal au dos et ça encaisse assez bien quand ça tabasse ou dans les sauts (encore modérés jusqu'ici, mais j'ai tout de même pu apprécier). Ma fourche et mon amorto ne sont peut-être pas du très haut de gamme, mais j'ai la chance d'être relativement légère et ça suffit à ma pratique. La tige de selle téléscopique est une invention géniale qui permet des descentes assez "chaudes" (à condition de ne pas oublier de descendre la selle, comme j'ai fait dans 2 ou 3 descentes et dans un escalier et en Alsace. Dans l'escalier, je l'ai payé cash : Salto). La selle ne me convenait pas; du coup, tant qu'à changer, j'ai mis un modèle femme. Je suis en 27,5". Vu ma taille de nain, je n'aurais pas voulu un modèle en 29". Mes pneus sont toujours en config d'origine avec chambre et jusqu'ici, je n'ai jamais crevé (Pourvu que ça dure !). L'arrière perd un peu depuis le début, mais je passerai en tubless quand je crèverai. Jusqu'ici, après une purge et changement de liquide du frein arrière qui était spongieux dès le début, rien à redire sur le freinage (Jusqu'ici, je n'ai pas fait de descentes très engagées il faut dire. On verra bien quand je descendrai des murs...). Niveau batterie, j'ai seulement une 500 watts, mais jusqu'ici, ça me suffit. Vu mon poids, je peux faire 45-50 km sans souci, ce qui suffit à mes capacités physiques, puisqu'au-delà et même parfois avant, j'ai mal au genou). Le moteur, un Shimano E8000 me convient (Réglé ECO Hight/TRAIL Medium/BOOST Hight), mais je suis mal placée pour juger, puisque je n'ai rien essayé d'autre... Je lui ai mis des moches, mais efficaces garde-boue. Chez nous, il faut bien ça... Et du fluo un peu partout pour attirer l'attention des mal-voyants sur les portions de routes. Voilà. C'est long, mais comme le forum démarre à peine, je remplis... 😉
LAPIERRE AMi527 content media
0
5
29
Frite
19 avr. 2021
In Présentez-vous
Bonjour tout le monde, J'habite dans le sud Luxembourg, entre Arlon et Messancy, à une douzaine de km des frontières Française et Luxembourgeoise. J’ai commencé la pratique du tout-terrain en Enduro moto en 1994 (XR250, KDX200, puis Gasgas300 de 2005 à 2020). Mais le hasard a voulu qu’un an plus tard, le père Lutgen sorte un décret interdisant la pratique de l’Enduro dans les chemins non carrossables et que le fils durcisse encore l'affaire 10 ans plus tard. J'ai donc commencé à regarder les VTTAE vers 2009, quand mes opportunités de roulage en Enduro moto sont devenues quasiment inexistantes, pour finalement ne plus faire que la Transardennaise et un rasso de forum, donc, plus que 2 week-ends de roulage par an. Puis, comme les VTTAE n'étaient pas encore assez aboutis malgré que très chers, j’ai plutôt acheté un Trail et j'ai découvert les joies des voyages à moto. Puis, en 2017, j’ai pris une DRZ400, en espérant avoir plus d’opportunités (La DRZ est catégorisée Trail, même si elle est bien plus Enduro que Trail), mais au final, je ne fais pas plus de balades Trail en DRZ que j’en faisais en Enduro pur et dur. Alors, fin 2019, la pratique de l’Enduro me manquant trop, je me suis à nouveau tournée vers le VTTAE (à mon âge avancé et avec un genou et un dos fracassés, « AE » obligatoire), maintenant qu'ils ont bien évolué et j’ai finalement acheté un Lapierre Ami527 (de 2018, mais neuf). J’espérais pouvoir rouler souvent.; parfois seule, mais surtout en groupe. Car seul, même à vélo, un petit souci peut vite devenir une grosse galère... Ne fusse que si par exemple on se mange un câble tendu ou autre piège, qui sont assez rares, mais tout de même de plus en plus fréquents, ou simplement une mauvaise chute (rare aussi, mais bon, avec une vertèbre HS, on peut être cloué au sol si on tombe mal)... Et puis, c'est bien plus gai et motivant de rouler à plusieurs... Mais le Covid s’en est mêlé entretemps et du coup, depuis la réception de mon vélo en juin 2020, je n’ai encore fait qu’une seule balade organisée et seulement quelques unes avec des potes (Jusqu’ici, dans ma région, dans les Vosges et en Alsace), sinon, je roule toute seule et donc, je dois limiter les risques en y allant mollo quand ça tabasse fort. J’espère donc que ce petit forum va très vite se développer et surtout s’étendre géographiquement jusqu’au fin fond du sud Belge (Frontières France et Luxembourg). En attendant, merci pour l’initiative et bonne continuation.
Frite vous salue bien, depuis le Sud Luxembourg Belge. content media
0
3
30
F
Frite

Frite

Plus d'actions