Rechercher

Astuces pour Augmenter l’Autonomie d’un VTTAE

Dernière mise à jour : 6 avr.

Potentiellement, un VTT à assistance électrique (VTTAE) peut faire plus de kilomètres qu’un VTT musculaire mais l’autonomie est à surveiller de près! Voici les recommandations pour augmenter l’autonomie d’un VTTAE en tirant le meilleur parti de votre batterie et de votre moteur.




Mode d’assistance


L’autonomie de la batterie d’un VTTAE dépend en grande partie du mode d’assistance sélectionné sur le parcours.

Par exemple, sur le système d’assistance électrique de Bosch, vous pouvez choisir parmi cinq modes d’assistance: Eco, Tour, Sport, Turbo et Off.

Le mode Eco est une assistance légère qui permet une efficacité et une autonomie maximale. Le mode Turbo offre un soutien puissant direct et maximal mais diminue considérablement l’autonomie de la batterie.


Afin d’augmenter l’autonomie de votre VTT électrique, le plus simple est de baisser le niveau du mode d’assistance. Vous pouvez par exemple rester en mode Eco pendant 95% du trajet et n’utiliser le mode Turbo que sur les 5% restants.

Une conduite constante et plus calme consomme moins d’énergie que l’utilisation brusque et sans régularité des différents modes d’assistance.




Changement de vitesse et cadence


Il est préférable de changer de vitesse régulièrement plutôt que d’augmenter tout de suite le niveau d’assistance. Un VTTAE reste toujours un vélo principalement propulsé par l’effort humain. Il faut enclencher la bonne vitesse pour rouler à la bonne cadence.

Le plus gros problème d’un VTT à assistance électrique est le fait de pédaler à faible cadence (moins de 60 tr / min). Non seulement cela consomme l’énergie plus rapidement mais en plus cela use très vite les transmissions.

Pour que le moteur continue à fournir une puissance optimale, il faut pédaler à la bonne cadence (entre 70 et 90 tr / min). Afin de maximiser l’assistance électrique, il faut faire tourner le pédalier à la bonne allure. Et vous devez changer régulièrement de vitesse pour optimiser votre cadence et améliorer l’autonomie de la batterie.





Suspensions


Un bon réglage de vos suspensions permet d’optimiser l’absorption d’énergie lors des chocs et joue un rôle sur la consommation de la batterie d’un VTT électrique.

Il est recommander de régler ses suspensions avec des pressions plus élevées pour la fourche et l’amortisseur par rapport à un vélo à suspension ordinaire afin de tenir compte de la masse supplémentaire d’un VTT électrique.

Le bon réglage des suspensions dépend de votre pratique, de votre poids et du terrain. Mais 15 % de débattement à l’avant et 20 à 25% à l’arrière est une bonne base à adapter en fonction de vos parcours et de vos sensations.


Pneus


C’est contre intuitif mais les pneus d’un VTTAE ne doivent pas être légers. Comme la roue arrière est plus difficile à décoller du sol, elle a tendance à heurter les rochers et les racines avec beaucoup plus de force. En raison du poids supplémentaire du VTT électrique, les flancs des pneus sont plus sollicités.

Afin d’éviter les usures et les crevaisons fréquentes, il faut opter pour des pneus lourds gonflés à des pressions plus élevées (jusqu’à 30% de plus) que sur un VTT musculaire. Une plus grande empreinte au sol offrent également de meilleures les possibilités dans les passages techniques et les montées.


Freins

Tout comme les pneus, il ne faut pas lésiner sur les freins. Ils sont essentiels sur un VTT électrique afin de garder tout ce poids supplémentaire sous contrôle.

Avec des freins en parfait état, vous tirerez moins dessus et cela permettra d’économiser des watts. Il est nécessaire de vérifier fréquemment l’usure des plaquettes de frein avant, pendant et après une sortie.


Chaîne propre

Une chaîne propre et bien huilée permet une meilleure transmission qu’une chaîne sale et mal entretenue.

Et sur un VTT électrique, le moteur met une pression énorme sur la transmission et en particulier sur la chaîne lors du changement de vitesse en montée. Il faut donc vérifier régulièrement l’usure de la chaîne et la maintenir bien lubrifiée.


Montée

Dans une montée, il faut d’abord changer ses vitesses avant de changer le mode d’assistance. Encore une fois, une cadence élevée est préférable pour économiser la batterie.

Il suffit de trouver une position assise stable. L’avant est beaucoup moins susceptible de se soulever sur un VTT électrique, vous pouvez donc vous asseoir plus droit et vous concentrer sur la traction. Il faut garder une cadence élevée et le moteur en marche en passant par les vitesses. L’idéal est de maintenir l’élan en regardant droit devant vous.


Descente

N’oubliez pas de passer en mode Eco pour la descente. Même si vous pensez que cela n’a pas d’importance, parce que vous ne pédalerez pas beaucoup, cela fait une différence et tout s’additionne pendant un trajet de 30 à 40 km.

Dans certaines descentes, vous pouvez couper l’assistance électrique complètement car il n’est pas possible de l’utiliser au delà de 25 km/h. Sans assistance, vous n’aurez pas d’accélération rapide. Il est donc préférable d’adopter un rythme régulier et d’essayer de maintenir la vitesse dans les virages.






Quelle est l’autonomie d’un VTT électrique ?

L’autonomie d’un VTTAE dépend de nombreux facteurs, notamment la capacité de la batterie, le mode d’assistance choisi, le poids du conducteur et le profil du terrain.

Il est impossible de donner une idée générale de son autonomie : elle peut varier entre 10 km (à pleine charge, en mode le plus élevé et en montée seulement) à plus de 100 km (avec une assistance modérée et une conduite économe et efficace). Les résultats des tests en laboratoire sont supposés être précis mais ne sont en réalité que des indications.


Peut-on charger le VTT électrique à l’extérieur?

Dans l’idéal, vous devez toujours charger la batterie de votre VTT électrique à l’intérieur à température ambiante (entre 10 et 20 ° C, à l’abri de la lumière directe du soleil). Si votre batterie n’est pas amovible, faites de votre mieux pour recharger tout le VTT à l’intérieur d’un garage.


Combien de temps peut durer une batterie de VTT électrique?

Cela dépend de la marque. Giant annonce une capacité de 80% après 1000 cycles de charge complets. C’est l’équivalent d’un trajet presque tous les jours pendant trois ans. Shimano garantit une capacité de batterie de 60% après 1000 cycles de charge complets. Specialized promet 60 pour cent après 500 cycles complets.


Combien de kilomètres avec une seule charge?

Il existe de nombreux outils de calcul de l’autonomie en ligne mais il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu que les indications sont approximatives. Le mieux reste encore d’essayer pour savoir exactement combien de kilomètres vous pouvez faire en VTTAE avec une seule charge.

Au bout de quelques sorties, vous pourrez avoir une meilleure idée de l’autonomie de votre nouveau VTTAE en fonction des sentiers empruntés, des niveaux de puissance utilisés et de la batterie restante. Avec l’expérience, vous pourrez évaluer votre autonomie avant de vous lancer sur un nouveau trajet.




122 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout